Radius: Off
Radius:
km
Chercher

Crédit immobilier : comment envisager l’avenir ?

Crédit immobilier : comment envisager l’avenir ?

Les taux d’intérêt de prêt immobilier ont quelque peu augmenté ces derniers mois, mais les conditions pour financer un projet immobilier demeurent plus qu’attractives. Mais les choses seront-elles les mêmes en 2018 ? Voici quelques éléments de réponse.

2017, une belle année pour l’immobilier

Selon de nombreuses prévisions, 2017 sera un excellent millésime pour l’immobilier français. Dans un récent communiqué, le Crédit foncier a annoncé 880 000 transactions dans l’ancien contre 848 000 en 2016. Les experts du Crédit agricole tablent quant à eux sur 920 000 ventes en 2017. Du côté des promoteurs immobiliers, ils tablent également sur une hausse du nombre de réservations.
Des chiffres à la hausse en raison notamment d’un excellent rapport entre les taux pratiqués et le prix du marché. Concernant les taux, la moyenne toutes durées confondues s’établit à 1,57% à fin juin 2017, contre 1,60% un an auparavant, 2% en juin 2015 ou encore 2,84% en juin 2014 selon l’Observatoire CSA/Crédit Logement. Quant aux prix, même s’ils ont progressé de 3 à 4% en 2017, ils restent encore attractifs. Notamment dans le neuf où la loi Pinel et le prêt à taux zéro permettent d’engranger des aides intéressantes et boostent les ventes.

Crédit immobilier : quelles sont les tendances de 2018 ?

Il faut néanmoins savoir que les dernières annonces du gouvernement en matière de logement risquent de modifier la donne et d’impacter le marché.
Le ministre de la Cohésion des territoires, Jacques Mézard et son secrétaire d’Etat Julien Denormandie, ont annoncé d’importantes modifications concernant le Prêt à taux zéro et le dispositif d’investissement locatif loi Pinel. Certes, les deux mesures phares sont reconduites pendant 4 ans, mais leurs conditions ont été revues à la baisse.
Certaines zones verront le PTZ disparaitre au 1er janvier 2018, d’autres verront leur montant diminuer avant de disparaitre en 2019. Quant à la loi Pinel, elle devrait également être supprimée dans certains zones. Il est donc difficile à ce jour de prévoir précisément les tendances de 2018. Trois scénarios sont ainsi envisagés :
– Un boom de l’immobilier. Si les taux restent proches de leurs niveaux actuels, le marché devrait être assez soutenu et les prix se tendraient. On assisterait ainsi à une dynamique haussière vente-prix entretenue par les anticipations de plus-values et la volonté d’acheter avant que les prix ne soient encore plus élevés.
– La pierre s’effondre. Une accélération de la croissance américaine accompagnée d’un net rebond conjoncturel en zone Euro conduirait à un resserrement monétaire plus rapide que prévu de la part de la Réserve fédérale US et de la Banque centrale européenne. Cela conduirait à un renchérissement sensible du prix du crédit et le marché entrerait en crise.
– Un atterrissage en douceur. Si les taux et les prix venaient à augmenter, accompagné de mesures fiscales moins avantageuses, la capacité d’achat du plus grand nombre serait ainsi moins élevée et entrainerait un certain attentisme. Le marché serait bien orienté, mais les ventes diminueraient.




Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked